Le cyber-harcèlement

Dans le cadre de la semaine numérique, le Centre Info Jeunesse Indigo de La Louvière a réalisé une vidéo intitulée « Harcèlement sur le net : j’AGIS ! » ou comment on en arrive au cyber-harcèlement…

La vidéo ici…

4 réponses

  1. Sandra dit :

    Bonjour,

    Je ne comprends pas la conclusion de la vidéo. Pourquoi ne pas simplement condamner le harcèlement subi par ces deux personnes ? Pourquoi avoir besoin d’expliquer qu’elles sont soeurs pour justifier leur complicité (elles pourraient être simplement amies) ? Est-ce à dire que si ces deux femmes avaient été lesbiennes, le harcèlement aurait été davantage justifié ?

    • CIDJ dit :

      Bonjour,

      C’est le Centre Indigo, situé à La Louvière, qui est à l’initiative de cette vidéo de sensibilisation.
      Ce centre fait partie de notre fédération.
      Une vidéo peut toujours susciter différents types d’interprétation.
      Ici, au sein de notre équipe, nous ne trouvons pas la conclusion incohérente.

      Cordialement,
      L’équipe du CIDJ

    • Sandy dit :

      Bonjour,

      Concernant la conclusion, c’est le coté « rumeur véhiculée sans aucun fondement » qui est abordé, comme peut l’être également la responsabilité des témoins dans le reste de la vidéo… Et il se fait que nos actrices sont réellement sœurs.

      Nous avons tenu à illustrer au plus vite la rumeur, l’effet de groupe, les témoins passifs, la diffusion d’image, le partage et les victimes.

      La rumeur sur l’apparence physique, le look, l’appartenance religieuse ou autre sujet était difficilement réalisable sans texte.

      Pour 2 min, il fallait faire des choix « efficaces ».

      J’espère avoir répondu à votre question,

      Pour l’Info J du Centre Indigo
      Sandy

  2. Marc dit :

    Je trouve que cette vidéo est une grande alerte pour ceux qui utilisent internet. Merci au réalisateur. Celle-ci m’aide beaucoup en ce sens que j’ai à faire une intervention sur la cybercriminalité lors d’une conférence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *